Poème Amitié Fidèle. Nicolas Boileau, dit Boileau-Despréaux, est un homme de lettres français du Grand Siècle, né le 1 er novembre 1636 à Paris et mort dans la même ville le 13 mars 1711. Nicolas Boileau-Despréaux est d'origine parisienne : son père, qui exerce les fonctions de greffier an Parlement, est un représentant typique de la petite bourgeoisie parlementaire. Egalement l'actualité du livre et des forums Parmi les doux transports d’une amitié fidèle, Je voyais près d’Iris couler mes heureux jours: Iris que j’aime encore, et que j’aimerai toujours, Brûlait des mêmes feux dont je brûlais pour elle: » Amitié Fidèle Nicolas Boileau, (Sur la mort d'Iris en 1654.) Texte et poèmes / B / Nicolas Boileau / Amitié Fidèle. Peut-être subit-il l'influence parternelle. en te perdant j'ai perdu plus que toi. Portail de la littérature française et francophone . Après avoir étudié quelque temps la théologie, Boileau s'initie au droit. Biographie de Nicolas Boileau (1636-1711) Né à Paris le 1er novembre 1636 d’une famille bourgeoise cultivée et traditionaliste dont il est le quinzième enfant, Nicolas Boileau est un poète satirique, moraliste et théoricien de la poésie. Poète, traducteur, polémiste et théoricien de la littérature, il fut considéré en son temps et par la postérité comme le législateur ou le « Régent du Parnasse [1] » pour son « intransigeance passionnée [2] ». Amitié Fidèle Nicolas Boileau (Sur la mort d’Iris en 1654.) Amitier fidèle. Une foule de circonstances fâcheuses qui traversèrent sa jeunesse hâtèrent en lui la maturité de la raison ; toutefois rien n’annonçait alors ce qu'il devait être, et son père disait de lui : « Colin est un bon garçon qui ne dira jamais du mal de personne. Amitié fidèle, Nicolas Boileau, 1654, texte Corriger le poème. Nicolas Boileau est Parisien : il est né le 1 er novembre 1636, dans une maison de la cour du Palais, en face de la Sainte-Chapelle : une de ces vieilles maisons ayant pignon sur rue, comme on en voit dans les estampes du temps, haute et étroite comme une tour, avec … Amitié Fidèle de Nicolas Boileau sur alalettre site litteraire, Biographies, bibliographies et photos d'écrivains et de poètes. Parmi les doux transports d’une amitié fidèle, Je voyais près d’Iris couler mes heureux jours: Iris que j’aime encore, et que j’aimerai toujours, Brûlait des mêmes feux dont je brûlais pour elle: Quand, par l’ordre du ciel, une fièvre cruelle Nicolas Boileau, surnommé Despréaux, naquit à Crosne, près de Paris en 1636. Iris, tu fus alors moins à plaindre que moi : Et, bien qu'un triste sort t'ait fait perdre la vie, Hélas ! Consultation par ordre alphabétique ou chronologique. conclusion Parmi les doux transports d'une amitié fidèle, Je voyais près d'Iris couler mes heureux jours : Iris que j'aime encore, et que j'aimerai toujours, Brûlait des mêmes feux dont je brûlais pour elle : Quand, par l'ordre du ciel, une fièvre cruelle M'enleva https://www.suavelos.eu/une-poesie-celebre-nicolas-boileau-amitie-fidele Boileau a longtemps été considéré comme l'un des plus grands classiques français, relativisé par la suite par une histoire littéraire ne permettant que des témoignages écrits. Nicolas Boileau alias Despréaux était un poète et écrivain français.