L’employeur perçoit en contrepartie une allocation d’un montant de 7,74 euros si l’entreprise occupe de 1 à 250 salariés et de 7,23 euros au-delà de ce seuil, dans la limite de 1 000 heures par année civile et par salarié. Tout savoir, Pour les employeurs qui embauchent un demandeur d’emploi résidant en quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) - en CDI ou en CDD d’au moins 6 mois - entre le 1er avril 2018 et le 31 décembre 2019, une aide financière existe. La version marchande du CUI reste exceptionnellement possible dans les DOM et pour les CUI-CIE financés exclusivement par les conseils départementaux. L’aide est versée chaque semestre par Pôle emploi, après transmission des justificatifs de présence du salarié. CDD senior, CUI, contrat de génération, de professionnalisation… Il n’en reste pas moins que retourner dans la vie active à 10 ans de la retraite n’est pas évident, ni pour le salarié, ni pour le patron. - 2 000 euros pour un contrat conclu à temps plein, ou CDD d'au moins 12 mois à temps plein. Il existe de nombreuses aides et mesures à l’embauche pour permettre d’alléger le coût d’un recrutement. Twitter. Facebook. En conséquence, la prime à l’apprentissage est supprimée pour les contrats d’apprentissage conclus à partir de cette date. Elle est mise en place lorsque le conseiller Pôle emploi sollicité a diagnostiqué avec l'employeur la difficulté de trouver un candidat correspondant exactement au profil de poste. Sont présentées ci-dessous les aides nationales soumises à la règle de minimis. Les principales aides à l’embauche dans les PME Il existe de nombreuses aides et mesures à l’embauche pour permettre d’alléger le coût d’un recrutement. Ces montants sont proratisés au temps de travail et à la durée du contrat. Cette aide est uniquement cumulable avec l’aide forfaitaire à l’employeur (AFE) qui est du même montant. Contenu publié sous le Gouvernement Valls II du 26 Août 2014 au 11 Février 2016. Le montant minimum de la rémunération varie en fonction de l’âge du bénéficiaire et de son niveau de formation initial : Si l'entreprise embauche une personne reconnue handicapée, elle peut obtenir une subvention allant de 1 000 euros à 5 000 euros. Bruno Le Maire et Alain Griset ont mis à disposition des TPE et PME un guide déclinant l’ensemble des mesures de France Relance leur étant destinées.. 40 milliards d’euros : c’est l’enveloppe allouée par France Relance - de manière directe ou indirecte - aux différents dispositifs dédiés aux TPE et PME françaises. - est totale pour les rémunérations égales au SMIC et dégressive pour celles allant jusqu’à 1,6 SMIC. Le dispositif CICE “Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi” sera supprimé le … Le contrat d’apprentissage est conclu à durée déterminée de 1 à 3 ans (6 mois à 1 an dans certains cas), 4 ans pour des travailleurs handicapés ou à durée indéterminée (CDI) débutant par une période d’apprentissage de même durée. Elle s'adresse à toute organisation disposant d'un numéro de SIRET à la condition de désigner un tuteur en charge de suivre et d'évaluer le bénéficiaire de la PMSMP. Pour tout savoir sur le dispositif et accéder au téléservice, consultez la page dédiée à l'aide à l'embauche des jeunes. Elle est ouverte à tous les employeurs, à l’exception de certains employeurs publics et employeurs privés (particuliers employeurs, chambres de commerce et d’industrie, chambres d’agriculture et chambres de métiers de l’artisanat). Il est destiné à faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d’accès à l’emploi. Panorama des principaux dispositifs auxquels vous pouvez (peut-être) prétendre. Concerne les embauches en CDI ou CDD de 6 mois minimum (3 mois pour les personnes bénéficiant d’un aménagement de peine), et de 24 mois maximum (prolongations possibles). Le montant de l’aide est évalué après analyse de chaque situation. L'aide totale sera alors de 2 000 euros. Peuvent en bénéficier les salariés en contrat à durée déterminée (CDD) d’au moins 4 mois, renouvelable dans la limite d’une durée totale de 24 mois. L'aide est réservée à l’embauche d’un salarié en CDI, CDD de plus de 6 mois, CDD en CDI, contrat de professionnalisation d’une durée supérieure ou égale à 6 mois. Cette aide vise à favoriser le recrutement et la formation de demandeurs d’emploi de 26 ans et plus en contrat de professionnalisation qu'il soit conclu à durée déterminée ou indéterminée. La mise en œuvre du CUI s’inscrit, depuis la circulaire DGEFP du 11 janvier 2018, dans le cadre du Parcours emploi compétences. Cette aide s'adresse à toutes les entreprises du secteur marchand et associatif assujetties au financement de la formation professionnelle continue, pouvant conclure un contrat de professionnalisation. Contrat de travail alternant périodes travaillées et formation et visant à l’obtention d’une qualification sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Ces dispositions entrent en vigueur pour les embauches prenant effet à compter du 1er avril 2016. Aide versée par l’Agefiph visant à améliorer l’intégration professionnelle d’un salarié handicapé nouvellement recruté ou déjà en poste dans le cadre d’un maintien dans l’emploi. Les entreprises qui y sont implantées ou s’y créent peuvent bénéficier d’une exonération de cotisations patronales d’assurances sociales et d’allocations familiales, durant 5 années. Cette aide peut-être prescrite pour l'embauche en contrat à durée indéterminée, ou en contrat à durée déterminée égale ou supérieure à 12 mois, d'une personne handicapée qui remplit certaines conditions. * Si vous êtes déjà inscrit à SYLAé, connectez-vous à votre espace personnel pour effectuer cette demande. L’aide n’est pas renouvelable pour une même personne chez le même employeur sauf si, au cours de sa carrière professionnelle, la question de son maintien dans l’emploi se pose de nouveau. Les contrats conclus avant le 31 décembre 2018 et respectant les conditions mentionnées ci-dessous sont éligibles la prime à l’apprentissage. L’aide est accordée pour financer des frais occasionnés par la recherche de solutions de maintien dans l’emploi (temps de concertation, réunion, ...). Les taux de prise en charge sont déterminés au niveau régional par arrêté préfectoral. Le contrat de travail signé doit être un CDD de minimum 6 mois ou un CDI. Tweeter Partager Envoyer . Qui peut en bénéficier ? Un fonds de solidarité a été mis en place par l’État et les régions pour aider les petites entreprises touchées par la crise. Si le contrat de professionnalisation a été interrompu avant l’une des échéances, l’aide n’est pas versée pour la période concernée. Il existe de nombreuses aides et mesures à l’embauche pour permettre d’alléger le coût d’un recrutement. Elle intéresse tous les salariés qui relèvent du régime d’assurance chômage (sauf ceux relevant d’un régime spécial) et elle : Aides au maintien et développement de l'emploi. • Un forfait de 500 euros pour un CDD à temps partiel d’une durée supérieure ou égale à 24h hebdomadaire. Elle permet de faciliter l’intégration dans les entreprises des personnes handicapées issues d’un Esat. L’aide est cumulable avec les autres aides de l’Agefiph. Les entreprises qui s'installent ou réalisent des extensions d'établissements dans un bassin d'emploi à redynamiser (BER) peuvent bénéficier, à certaines conditions, d’exonérations fiscales et des charges patronales jusqu'au 31 décembre 2020. Ministère du Travail. Elle vise toute personne faisant l'objet d'un accompagnement social ou professionnel personnalisé (demandeur d'emploi indemnisé ou non, travailleur handicapé, allocataire du RSA, ou en contrat aidé CUI ou CDDI, bénéficiaire de la garantie jeunes, jeune en CIVIS). Consultez le site du Elles sont nombreuses, mais sont-elles efficaces ? Qui sont les bénéficiaires du fonds de solidarité “Coronavirus ” ? "Embauche PME" : une nouvelle aide à l’emploi pour les entreprises de moins de 250 salariés quel que soit leur statut allant jusqu’à 4000€ 8/02/2016 Jusqu’au 31 décembre 2016, les embauches réalisées par les entreprises de moins de 250 salariés bénéficient d’une prime trimestrielle de 500 € durant les 2 premières années du contrat, soit 4000 € au total. Cependant, les entreprises disposant d’une créance d’impôt au titre du CICE pourront l’utiliser pour le paiement de l’impôt de 2… Pôle Emploi propose une aide forfaitaire aux employeur embauchant dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, que ce soit en CDI ou en CDD. Pôle emploi a la responsabilité de proposer, d’accepter ou de refuser un Parcours emploi compétences en fonction de la qualité du parcours proposé par l’employeur et de son adéquation avec le besoin de la personne. En œuvre depuis début 2016, le dispositif « Embauche PME » vise principalement à lutter contre le chômage. Pour connaitre les aides du plan #1jeune1solution, consultez le site du ministère du travail et de l'emploi. L’aide est forfaitaire et son montant est de 2000 euros. Depuis 4 mois, 2046 aides ont été prescrites pour faciliter l'embauche dans les PME Petites et moyennes entreprises dans l'Oise. L’aide forfaitaire à l’employeur (AFE) est uniquement cumulable avec l’aide de l’Etat pour l’embauche des demandeurs d’emploi de 45 ans et plus, en contrat de professionnalisation (PEPS), qui est du même montant. Si la durée est inférieure à 24 heures en raison d’une dérogation légale ou conventionnelle, la durée plancher est fixée à 16 heures minimales hebdomadaires. Discriminations à l’embauche, de quoi parle t-on ? Aide financière versée par l’Etat à une très petite entreprise (TPE) de moins de 11 salariés embauchant des jeunes apprentis, âgés de moins de 18 ans à la date de la conclusion du contrat. C’est quoi ?Lancée à la mi-janvier, la prime à l'embauche pour les PME est l'une des mesures phares du Gouvernement. Pour les contrats d’apprentissage conclus à compter du 1 er janvier 2019 dans les entreprises de moins de 250 salariés pour préparer un diplôme de niveau inférieur ou égal au bac, une aide unique aux employeurs d’apprentis remplace l’aide TPE jeunes apprentis, la prime régionale à l’apprentissage pour les TPE, l’aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire et le crédit d’impôt Apprentissage. L’aide a pour objectif de permettre le maintien dans l’emploi d’une personne handicapée menacée dans son emploi en raison de l’inadéquation entre son handicap ou son état de santé et sa situation de travail. LinkedIn . Pour accompagner l’apprenti et faire le lien avec les formateurs, l’employeur désigne obligatoirement un maître d’apprentissage parmi les salariés volontaires, qualifiés et expérimentés de l’entreprise ou peut assurer lui-même cette fonction. Aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans Pour faire face à la crise, l’une des mesures annoncées par le gouvernement dans le cadre du plan de relance pour l’emploi cible les jeunes. L'objectif est de résorber l'écart entre les compétences du candidat retenu et les compétences requises. L’aide à l’embauche pour les PME permettait de bénéficier d’une prime allant jusqu’à 4 000 €. Aide forfaitaire de 1 100 euros versée par période de 3 mois, soit 4 400 euros pendant la première année du contrat. Pour cela, elles doivent embaucher un premier apprenti ou recruter un apprenti supplémentaire au regard du nombre d’apprentis présents au 1er janvier de l’année de conclusion du nouveau contrat. Le plafond de l'aide est de 2000 euros, son versement à l'employeur se fait en deux échéances de 1000 euros (un versement à la fin du 3è mois du contrat, un second à la fin du 10è mois de contrat). L’aide est versée à l’employeur au terme de la formation et au plus tôt au jour de l’embauche (sauf non réalisation du plan de formation par l’organisme de formation). Contrat de travail alternant périodes travaillées et formation et favorisant l’insertion ou la réinsertion professionnelle par l’acquisition d’une qualification professionnelle reconnue par l’Etat ou la branche professionnelle. Aide financière versée par l’Etat à une très petite entreprise (TPE) de moins de 11 salariés embauchant des jeunes apprentis, âgés de moins de 18 ans à la date de la conclusion du contrat. Dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19, le Gouvernement a mis en oeuvre un plan d'aide en faveur des jeunes, le plan #1jeune1solution, avec notamment une aide à l'embauche de 4 000 euros. Vous pouvez bénéficier de cette aide pour l’embauche d’une personne résidant en quartier prioritaire de la ville dans le territoire national. Le site www.aides-entreprises.fr vous donne accès à la base de données de référence sur les aides aux entreprises. Pour tout contrat d’apprentissage signé avant le 1er janvier 2019 éligible à l’aide TPE jeunes apprentis, l’employeur dispose d’un délai de 6 mois à partir du début d’exécution du contrat pour pouvoir en faire la demande. Notre Chaine Youtube Cerfrance 49. Le plafond de l'aide est de 2000 euros, son versement à l'employeur se fait en deux échéances de 1000 euros (un premier à la fin du 3è mois du contrat, un second à la fin du 10è mois de contrat). Pour les employeurs, il s’agit d’un coup de pouce de la part du gouvernement. A partir du 18 janvier et jusqu’au 31 décembre 2016, les embauches réalisées par les entreprises de moins de 250 salariés bénéficient d’une prime trimestrielle de 500 € durant les 2 premières années du contrat, soit 4 000 € au total. Contrat de travail aidé financé par l'État et, ou, un conseil départemental destiné à tout employeur du secteur marchand pour faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’accès à l’emploi. À partir du 1er janvier 2019, cette aide est supprimée et remplacée par l’aide unique aux employeurs d’apprentis. Service-Public-Pro. Le contrat pour la mixité des emplois et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est un contrat conclu entre l’Etat et l’employeur. Aide à l'embauche des jeunes : ouverture du téléservice; Version imprimable PDF version-A + A. L’autre pour les demandeurs d’emploi de 45 ans ou plus, de 2000 € maximum également. Vous souhaitez connaître les aides permettant d’alléger le coût de votre recrutement ? Les entreprises de moins de 250 salariés peuvent percevoir une prime versée par la région – ou la collectivité territoriale de Corse – dans laquelle est situé l’établissement où travaille l’apprenti. Aide financière versée à un employeur pour l'embauche d'une personne handicapée en CDI ou en CDD supérieur ou égal à 12 mois. • Un forfait de 1 000 euros pour un CDD d’au moins 12 mois à temps plein. Panorama des principaux dispositifs auxquels vous pouvez (peut-être) prétendre. Une déduction forfaitaire imputable sur les cotisations versées à l’URSSAF a été instituée dans le but d’encourager les entreprises de moins de 20 salariés à recourir à l’accomplissement d’heures supplémentaires. - Personnes de moins de 26 ans : de 55% à 80% du SMIC selon l’âge et le niveau de formation ; - Personnes de plus de 26 ans : 85% du minimum conventionnel (plancher : 100% du SMIC). Pendant la période d’apprentissage, l’apprenti perçoit une rémunération fixée en pourcentage du SMIC variable en fonction de son âge et de l’année d’apprentissage. Ce montant est proratisé en fonction du temps de travail et de la durée du contrat de travail. Versement d’une aide financière de 500 euros pour soutenir les PME souhaitant entamer une démarche de transformation numérique et de numérisation de leur … Sont notamment concernés les versements forfaitaires annuels ou ponctuels. - est calculée en fonction de l’effectif de l’entreprise. Pour les rémunérations inférieures à 1,4 SMIC, elle est totale pendant 3 ans et, ensuite, dégressive. Les entreprises peuvent bénéficier de différentes aides pour le recrutement d’un salarié handicapé, notamment : 1) L’aide à l’insertion professionnelle (AIP) Elle concerne les sociétés embauchant un travailleur handicapé en CDI ou en CDD de 12 mois minimum. Vidéo. Les contrats d’apprentissage ne sont pas éligibles à l’aide « embauche PME ». Les aides nationales soumises à la règle de minimis. Les emplois francs ont été supprimés en juillet 2015. Le contrat de génération a été supprimé par l’ ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017 . Aide principalement destinée aux entreprises qui recrutent des personnes handicapées qui rencontrent des difficultés particulières d’insertion professionnelle (âgées de 45 ans et plus, sortant d’un établissement du secteur protégé, etc.). Pour les contrats d’apprentissage conclus à compter du 1er janvier 2019 dans les entreprises de moins de 250 salariés pour préparer un diplôme de niveau inférieur ou égal au bac, une aide unique aux employeurs d’apprentis remplace l’aide TPE jeunes apprentis, la prime régionale à l’apprentissage pour les TPE, l’aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire et le crédit d’impôt Apprentissage. Pour connaitre les aides applicables � votre situation. Pour ouvrir le bénéfice de l’aide, le salarié doit être maintenu au moins trois mois dans l’effectif de l’entreprise à compter de son embauche. A savoir : l’aide "Emplois francs" est subordonnée à l’adresse de résidence du candidat au moment de la signature du contrat de travail. Le contrat de professionnalisation peut être un CDD, renouvelable une fois, de 6 à 12 mois ou un CDI dont l’action de professionnalisation (de 6 à 12 mois) se situe au début du contrat. L’activité partielle est un outil de prévention des licenciements économiques permettant de maintenir les salariés dans l’emploi lorsque l’entreprise fait face à des difficultés économiques ou à des circonstances exceptionnelles. Consultez le site du Il s’agit d’une baisse de coût du travail pour les contrats de travail (hors contrat d’alternance) d’au moins 3 mois conclus entre un jeune de moins de 26 ans et une entreprise, entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021, pour une rémunération jusqu’à 2 SMIC. ), dans la limite de : Aide destinée aux entreprises du secteur privé, soumises à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et embauchant une personne handicapée bénéficiaire en CDI ou CDD d’au moins 12 mois, sans délai à l’issue du contrat de professionnalisation ou d'apprentissage. L’aide est de 4 000 euros sur un an pour un salarié à temps plein. L'aide unique pour inciter les entreprises à embaucher des apprentis a été mise en place le 1er janvier 2019.Elle remplace les dispositifs suivants : 1. l'aide TPE jeunes apprentis 2. la prime régionale à l'apprentissage pour les TPE 3. l'aide régionale au recrutement d'un apprenti supplémentaire 4. le crédit d'impôt apprentissage. L’Aide VTE Vert contribue au financement de frais internes (rémunération) et/ou de frais externes (frais de scolarité, achat de matériel ou logiciel, etc.) • Un forfait de 2 000 euros pour un CDI à temps plein. Elle n’est plus en vigueur aujourd’hui. L'accompagnement, dont la durée et les modalités varient en fonction des besoins de l'entreprise (dans la limite de 30 jours sur une durée totale de 12 mois), est réalisé par un prestataire extérieur référencé par la DIRECCTE. La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel transforme le régime d’aides aux employeurs d’apprentis en créant une aide unique et applicable à compter du 1er janvier 2019, à destination des entreprises de moins de 250 salariés. L’aide comprend le financement des moyens techniques, humains ou organisationnels (aménagement de poste, logiciels spécifiques, etc.). L’employeur peut continuer à bénéficier de l’aide, en cas de : • Renouvellement du CDD pour une durée de minimale de six mois (dans la limite de deux ans) ; • Transformation du CDD en CDI (dans la limite de trois ans). Ce plan est applicable à compter du 1er août et jusqu'au 31 janvier 2021 et concerne les jeunes de 16 à 25 ans. Cette mesure ne semble pas contrarier les experts et certains dirigeants de PME : tous préféreraient des mesures qui diminuent le coût du travail. L’employeur doit demander une autorisation préalable au préfet. France Relance, plan de relance de l’activité, Accompagner les jeunes, Plan 1 jeune 1 solution, Aide exceptionnelle aux employeurs qui recrutent en apprentissage, Activité partielle de longue durée (APLD), Assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise - Protocole national et questions-réponses, Plan d’investissement dans les compétences, Pactes régionaux d’investissement dans les compétences, Renforcement du dialogue social : ce qui change dans l’entreprise, Le CSE, instance unique de représentation du personnel, Lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes, L’index de l’égalité professionnelle femmes-hommes, La loi Liberté de choisir son Avenir professionnel | Apprentissage, La ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, Secrétaire d’État en charge des Retraites et de la Santé au travail, Haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, Un G7 contre les inégalités, au service des citoyens, Global Deal, une initiative en faveur du dialogue social international, Bulletin officiel Travail, Emploi, Formation professionnelle, Recrutement réservé aux travailleurs handicapés, Examens professionnels et concours réservés, Concours réservé d’inspecteur du travail (CRIT), Examen professionnel de contrôleur du travail hors classe (CTHC), Calendrier des concours et examens du ministère du Travail, Classe préparatoire intégrée (CPI) du concours externe d’inspecteur du travail, Cycle préparatoire intégré du concours interne d’inspecteur du travail, Résultats, composition des jurys, rapports des jurys, statistiques, Documentation et publications officielles, Documents opposables Travail, Emploi , Formation professionnelle, Dares Analyses - Dares Indicateurs - Dares Résultats, Le marché du travail : les jeunes et les seniors, Les portraits statistiques de branches professionnelles, Les négociations obligatoires dans l’entreprise : thème, périodicité et déroulement, La négociation collective en entreprise en faveur de l’égalité professionnelle, CSE : définition et cadre de mise en place, CSE : élection de la délégation du personnel, La restructuration des branches professionnelles, Les délégués du personnel : missions et moyens d’action, Le Comité d’entreprise : attributions et fonctionnement, La représentativité syndicale et patronale, Mesure d’audience de la représentativité syndicale 2017, Mesure de l’audience pour la représentativité patronale 2017, Coordonnées des organisations syndicales de salariés, Certification compétences représentants du personnel et mandataires syndicaux, Contrat de sécurisation professionnelle (CSP), Engagement développement et compétences - EDEC, Salarié créateur ou repreneur d’entreprise : congé et temps partiel, Le congé ou temps partiel pour création ou reprise d’une "jeune entreprise innovante", Demandeur d’emploi créateur ou repreneur d’entreprise : cumul de revenus, Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA), EPIDE (Établissement pour l’insertion dans l’emploi), Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ), Obligation d’emploi en faveur des travailleurs handicapés (OETH), Emploi et handicap : travail en milieu ordinaire, Questions-réponses Bonus-malus assurance chômage, Initiatives territoriales pour l’emploi (ite), Guide du projet territorial pour l’emploi, Le contrat de travail à durée indéterminée (CDI), Le contrat à durée indéterminée de chantier ou d’opération, Contrat de travail : les principales caractéristiques, La rupture conventionnelle du contrat de travail à durée indéterminée, La définition du licenciement pour motif économique, L’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes et les obligations des employeurs, Les avantages sociaux et fiscaux de l’épargne salariale, Les heures supplémentaires : contreparties, Les congés payés et les congés pour projets pro et perso, Les absences pour maladie et congés pour événements familiaux, La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, Recruter un(e) assistant(e) maternel(le) : les obligations à respecter, Emplois à domicile : crédit d’impôt et exonération de charges patronales, Le chèque emploi-service universel (CESU) "déclaratif", Egalité professionnelle, discrimination et harcèlement. Elle est cumulable avec les autres dispositifs de primes et d'aides existants. Il s’agit, par exemple, de l’aide à l’embauche dont bénéficient les PME, de l’aide unique à l’embauche pour un contrat d’apprentissage, de l’aide à l’embauche d’un demandeur d’emploi de 26 ans ou plus (ou de 45 ans et plus) en contrat de professionnalisation ou des aides pour le recours aux empl… Panorama des principaux dispositifs auxquels vous pouvez (peut-être) prétendre. Cette aide au recrutement versée aux entreprises de moins de 250 salariés ne concerne que les CDD et les CDI de plus de six mois, dont le salaire est compris entre 1 et 1,3 fois le smic. Elle est d'une durée maximale d'un mois. Il permet d’aider au financement d’un plan d’action en faveur de l’égalité professionnelle ou de mesures visant à améliorer la mixité des emplois. directement liés à la mission qui est confiée au jeune. Les aides de minimis sont nombreuses et prennent de multiples formes. Ces deux subventions sont cumulables en cas d’embauche d’un salarié de plus de 45 ans. Détails des conditions d'obtention et mise en place de l'aide exceptionnelle d'embauche de salarié en alternance. Cette prestation permet aux entreprises de moins de 300 salariés, n'appartenant pas à un groupe de plus de 300 salariés, de bénéficier d'un accompagnement personnalisé en ressources humaines (RH) . Suivant le décret n°2016- 1952 du 30 décembre 2016, les PME peuvent encore bénéficier de cette aide à l’embauche jusqu’au 30 juin 2017. L’aide s’adresse aux employeurs de personnes reconnues handicapées et aux travailleurs indépendants reconnus handicapés, sur attestation du médecin du travail. Cette aide est cumulable avec les exonérations de droit commun, il ne faut pas bénéficier, pour l’emploi du même salarié, d’une autre aide de l’État à l’insertion, à l’accès ou au retour à l’emploi (hormis l’allégement de charges patronales sur les bas et moyens salaires dite « réduction générale » et les aides associées au contrat de professionnalisation). Le président de la République a annoncé lundi 18 janvier 2016 la création d'"Embauche PME", une nouvelle aide à l’embauche pour les petites et moyennes entreprises (PME). Toute embauche conclue jusqu’au 30 juin 2017 ouvre droit à l’aide à l’embauche PME dans la limite de 24 mois (sous réserve que le début d’exécution du contrat ne soit pas postérieur au 30 juin 2017) ; Les aides en cours au 30 juin continuent de produire leurs effets. Versement de l’aide par Pôle emploi au terme de la formation et au plus tôt au jour de l’embauche (sauf non réalisation du plan de formation par l’organisme de formation). Elle est non-cumulable pour un même poste avec une autre aide pour l'emploi financée par l'Etat. L’aide est versée au prorata des jours d’exécution du contrat attestés par l’employeur. Le contrat doit être un CDD d'une durée de 3 mois minimum ou un CDI. Ainsi, pour favoriser l’embauche des jeunes de moins de 26 ans, il est instauré une prime d’un montant maximal de 4 … Elle peut être mobilisée pour trouver les conseils nécessaires pour structurer les fonctions RH au sein de l'entreprise et pour mutualiser des compétences RH avec d'autres entreprises. PARTAGER. La participation financière de l’Etat aux dépenses directement imputables à la réalisation varie selon la nature et le contenu des actions : L’aide n’est pas cumulable avec une autre aide publique ayant le même objet. Aide versée par l’Agefiph aux employeurs de personnes handicapées sorties d’un Etablissement et service d’aide par le travail (Esat). Les entreprises peuvent bénéficier de l'exonération totale ou partielle de certaines cotisations patronales et salariales pendant toute la durée du contrat. Pour les rémunérations comprises entre 1,4 et 2,4 SMIC, elle est dégressive sur cette période. La réduction générale des cotisations patronales permet d’alléger les charges dues par l’employeur sur les salaires versés à ses salariés : allocations familiales, assurances maladie, maternité, vieillesse et invalidité-vieillesse. Il s’agit d’encourager les entreprises à intégrer dans la gestion de leurs ressources humaines l’emploi de personnes handicapées et à élaborer pour cela des plans d’action.