Il fut le co-créateur de la « théorie behavioriste de l’entreprise ». ¾ La naissance des valeurs bourgeoises Karl Marx s’est intéressé au conflit que cette accumulation de richesses pouvait engendrer entre les exploitants ( entrepreneurs) et les exploités (ouvriers). Cette démarche ouvrira la voie à la sociologie de l’entreprise. Contenu, apports. le fordisme (Henry Ford) III. La théorie des organisations Introduction. montre plus bank chaabi 7974 mots | 32 pages. Théorie des organisations 2011-2012 Au sujet de l'examen: La première question est sur 8 points et c’est une question de cours. •Elton Mayo, Roethlisberger et « l’effet Hawthorne ». La deuxième tendance c’est que les praticiens se rendent compte que biens que les organisations soient très différentes elles sont quand mêmes régies par des règles communes , un système de norme et un objectif de pérennité. L’ergonomie a pour finalité l’adaptation du travail à l’homme. Il ne travaille que sous la contrainte, voire la menace.! 2-2) Maslow et la hiérarchie des besoins. La théorie des organisations est multiple, partagée depuis un siècle entre les psychologues, les sociologues, les économistes et les sciences de gestion. La psychosociologie des organisations: bref historique et prolongements. a. F.W. L'histoire de la théorie et du management des organisations (Etats-Unis, France) A. Naissance de la théorie et du management des organisations B. Développement de la théorie des organisations C. Enjeux et limites du management de la théorie des organisations III. Elle est cependant teintée d'un fort déterminisme et n'apporte guère d'éléments sur le processus même de structuration des organisations. Vers une alternative à la théorie de la décision dans les organisations. 1-2) Le courant administratif de Fayol . Les théories classiques de la bureaucratie (Hegel, Marx, Weber, Michels) Le courant des relations humaines; 3. Expression d’une réflexion marquée par plusieurs contextes ambiants (historique, sociologique, économique, technologique…), ces théories et ces mécanismes de pensée ont nourri l’avènement et l’évolution des nouvelles méthodes de management et de nouveaux modes de pilotages stratégique de l’organisation. a. la question de départ. La TCT retient le même niveau d'analyse que la théorie contingente et la TDR mais adopte une unité d'analyse différente : la transaction. En effet, la gestion d'une entreprise de production requiert une qualification très différente de la conduite d'un simple atelier. Max weber Chapitre II - Ecole des relations humaines (environ 1930) ) Chapitre III . Le Fayolisme (Henri Fayol : la gestion administrative du travail) IV. VOIR TOUS LES ARTICLES Y'A PAS D'ARTICLES AFFICHER TOUT LIRE LA SUITE Commentez ANNULER LE COMMENTAIRE SUPPRIMER PAR ACCUEIL PAGES ARTICLES AFFICHER TOUT Cela devrait aussi vous intéresser : LABEL ARCHIVE SEARCH TOUS LES ARTICLES Nous n'avons pas trouvé la page que vous recherchez retour à la page d'accueil DIMANCHE LUNDI MARDI … La naissance de la théorie des types. La théorie des organisations trouve son origine, dans un premier temps, dans la réflexion de praticiens de l’entreprise, qu’ils soient dirigeants ou ingénieurs, et par la suite, d’universitaires qui appartiendront à diverses branches des sciences humaines, et qui s’intéresseront aux comportements de l’individu. L’évolution des techniques de production et les transformations qu’elle implique quant à la nature du travail donne naissance à l’ergonomie. I. La Théorie des organisations et du management. ... La théorie XY de Mc Gregor Théorie X : Repose sur le postulat selon lequel l'employé n'aime pas travailler. Théorie des coûts de transaction. Ce premier chapitre donne des points de repère sur les évolutions majeures de la théorie des organisations tout au long du siècle dernier. Il est construit autour des principaux thèmes de la théorie des organisations : la décision, le contrôle, la division du travail, le changement, les institutions. Inspiré du livre de Jean Michel Plane du même nom (Dunod, les Topos). 2) L'Ecole des relations humaines . Pour la TCT, les attributs des transactions deviennent les déterminants de la variété des structures de gouvernance. P.R. école néo-classique (école empirique) Chapitre IV . 7Un des apports notables de Gomez est, selon Romelaer (1999 : 40), la modélisation à travers la convention d’un phénomène trop peu pris en compte dans les recherches en théorie des organisations : " le rôle des habitudes et des évidences auto-entretenues dans les systèmes sociaux de base comme les équipes de travail". Theorie des organisations. SAY 1803 Inclure les activités de services dans les activités productives Ces Economistes « classiques », ont influencé le courant rationnel de la théorie des organisations ECOLE CLASSIQUE FW TAYLOR 1856-1915 Révolution … Il est improductif s'il n'est pas surveillé. Le travail journalier à la tâche est monnaie courante. C'est Taylor qui, en 1911, a jeté les bases de la théorie des organisations, en émettant l'idée que la direction d'une entreprise est une science, au même titre que celle de l'ingénieur, et non un don propre à certaines personnes. I. James G. March a exercé une influence considérable sur la formulation initiale de la théorie des organisations. QUELQUES AUTEURS DE LA THEORIE DES ORGANISATIONS Axes Théories 1910 1920 Rationalité productive Classique, néo (managérial) et post Taylor (10) OST, autorité fonctionnelle Fayol (16) Administration, autorité hiérarchique Ford (20) Chaîne Weber (22) Bureaucratie Sloan (30) Divisions autonomes 1940 1960 Deming (50) … 7 – Courant actionniste. Ingenierie Industrielle, Management et Qualite. 1-4) Etude critique de l'Ecole classique. La psychologie appliquée issue des travaux de Sigmund Freud fait ressortir l’importance des facteurs psychologiques sur la productivité des entreprises. Il a ensuite apporté des éclairages largement diffusés sur les processus de décision et l’apprentissage par et dans les organisations. •L’organisation scientifique du travail et le Taylorisme: The one best way! La maîtrise des grandes organisations, des grands appareils, qu'ils soient publics ou privés, constitue un problème actuel et important. Nous signalerons seulement quelques caractéristiques des approches qui ont laissé une marque encore visible à l’heure actuelle… Plan . Leur subsistance tient donc essentiellement…. II. SMED, TPM, KAIZEN, Hoshin... 071206 analyse strategique. Le modèle taylorien; 2. Cette école a eu et a toujours un impact important sur la théorie des organisations. Taylor1 en 1911 a jeté les bases de la théorie des organisations. L’instabilité et la précarité de l’emploi sont le lot de la majorité des ouvriers de la période « post révolution » industrielle. Résumé simple : Théorie des organisations Plan de cours : Chapitre 1 : l'ecole classique de l'organisation 1 le taylorisme : II. Notre objectif était d’illustrer autant que possible les concepts par des recherches empiriques et par des expériences de la vie économique ou de la vie quotidienne. C’est-à-dire sur la fiche 1, fiche 2, fiche3 et sur les compléments. Les entreprises qui grandissent en taille, la naissance de la classe ouvrière, le développement des administrations. La place qu’y occupe exactement la sociologie des organisations ferait l’objet d’un débat académique sur lequel on ne s’attardera pas ici. ... ceci explique la naissance de la société industrielle sous forme de capitalisme. L'intérêt du sujet se trouve dans le fait que si l'organisation internationale trouve sa naissance grâce à la volonté des Etats, par cette théorie des pouvoirs implicites, elle évoluera indépendamment d'eux et de leur volonté originaire, ce qui pose la question notamment du fondement de la théorie. L’augmentation de la productivité et la maximisation du profit. Berger & T. Luckman (1966) D. Silverman (1970) K.E. Les éléments-clés de cette théorie : décision, motivation, bureaucratie, etc. Principaux représentants. Un article de la revue Philosophiques (Égalité, justice et différence) diffusée par la plateforme Érudit. 1-3) La bureaucratie Weberienne. LA THEORIE DES ORGANISATIONS. I-les Ecoles traditionnelles de la théorie des organisations : 1) L'Ecole classique. •Le passage du laboratoire au monde du travail:l’effet de coaction et la paresse sociale. La pensée de Max Weber, éminent théoricien du début du siècle - sociologue, économiste, politologue, mais aussi historien du droit et des aspects sociaux de la religion - dépasse largement le cadre de ce livre. Analyse stratégique cours du 7 décembre 2006 Un peu d'histoire : Le contexte d’émergence de la sociologie des organisations date du début du 19éme siècle, au moment de l’industrialisation. 2-1) E.Mayo : Relations sociales au sein du groupe. Elle ne prend pas en considération l’intérêt de l’homme au travail. Il a émis l'idée que la direction d'une entreprise est une « science », au même titre que celle de l'ingénieur, et non un don propre à certaines personnes. 4 grandes écoles de pensées selon Scott: Ecole classique (1900-1930) organiser pour produire efficacement Ecole des relations humaines (1930-1960) motiver l'individu Ecole de la contingence (1960-1980) adapter la structure Sociologie des organisations (1980-) mobiliser et faire participer Théorie des organisations AUTEUR NAISSANCE FONCTION THEORIE CRITIQUE LIVRE A. SMITH 1776 Division du travail D. RICARDO 1817 Spécialisation des tâches JB. Du taylorisme aux ressources humaines; 1. II .L’Ecole Classique de la théorie des organisations : 1.Présentation de l’école classique : Elle concerne les premiers auteurs qui, au début du siècle, ont posé les bases de la science des organisations. On peut y voir un élargissement de la théorie d’agence et de la « Corporate Governance »: les dirigeants doivent être ici considérés comme les agents de tous les stakeholders (voir l’exemple de la gouvernance dans l’Éducation nationale, Pupion et al. ! 1-1) Le Taylorisme et le management scientifique. Schéma de Scott. La question traitée est celle de savoir comment les transactions sont gouvernées. Master II. Chapitre I : la théorie des organisations à travers les courants de la pensée I- L’école classique Taylor, Fayol, weber Le but de l’école classique du management est : la division du travail horizontalement et verticalement. Selon Mintzberg, il a défini la théorie des organisations : Notre société est une société d’organisations tout ce qui se produit dans notre société se produit dans le contexte des organisations ; de notre naissance à l’hôpital à notre enterrement par une compagnie de pompes funèbres, y compris l’essentiel de notre travail et de notre temps libre entre ces deux moments. •La naissance du mouvement des relations humaines. Théorie des organisations. La théorie des organisations développée par Henry Mintzberg utilise l’ensemble de ces disciplines mais elle intègre un concept supplémentaire essentiel, l’organisation elle-même.