Frutoso : En septembre 2015, il avait confié son émotion à L'Equipe Magazine , avant d'affronter le Portugal en match amical , à Lisbonne. Nom portugais assez rare. Il y a ainsi près de 5 millions de personnes d'origine portugaise vivant ailleurs qu'au Portugal, et … Familie og venner samles ved juletid, og ligesom herhjemme er højtiden for portugiserne ensbetydende med både at give og at modtage. 181. Andrade : Le nom existe en Allemagne, où on le considère, de même que Pinder, comme une variante de Binder (= celui qui cercle les tonneaux). Ces peuples adoptèrent en grande partie la culture romaine, dont les lois, le christianisme et le latin. Une autre hypothèse, évoquée par un ouvrage portugais, fait de Corcins une déformation de Escoceses (= les Ecossais). Il faut peut-être le rapprocher du portugais jorro (= source jaillissante, cascade). Ses origines ne le laissent pourtant pas indifférents. señor deste meu corazón À noter que le mot "alba", dans bien des cas, peut aussi un oronyme prélatin (= hauteur, sommet).". Le nom Adjuto semble pour sa part portugais. Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit A Silveira (buisson, ronceraie). Variante espagnole : Acevedo. Patronyme portugais correspondant à l'ancien nom de personne d'origine germanique Avredo, qui semble être l'équivalent du français Alfred (aelf = elfe + rad = conseil). Nom portugais. Machado : Le mot 'arruda' désigne la rue (plante), mais il n'est pas sûr que cette plante soit à l'origine du toponyme. J.-C., sous légères influences d'autres langues. Il s'agit soit d'un surnom donné à un pèlerin, soit d'un toponyme (équivalent de l'occitan conque = terrain arrondi). Pinto : Custody : Torsk julaften. Insúa : traduction jus dans le dictionnaire Portugais - Francais de Reverso, voir aussi 'justo',justiça',justapor',justificar', conjugaison, expressions idiomatiques de vos querer de mim doer En 1290, il a été promulgué langue officielle du Royaume de Portugal par le roi Denis Ier. Il s'agit d'un nom de personne latin (= qui aide), popularisé par divers saints. L'origine en est incertaine. La présence germanique, dû aux trois siècles de dominance du peuple wisigoth, dans la langue portugaise se retrouve majoritairement dans les noms propres (Rodrigo, Afonso, Fernando, Gonçalo, Henrique…), dans la toponymie (Gondomar, Esposende, Guimarães…), dans le suffixe -engo (solarengo, mostrengo), ainsi que certains mots du lexique de la guerre et de la poésie. Un nom de la région marseillaise. Au nord, dans l'actuelle Galice, la romanisation était plus laborieuse, à cause de la ruralité et l'isolement plus prononcées de la région ; cela a permis le développement d'une variété de langues latines influencées par le gallaïque[9],[10]. Patola : Ou Fróis. Louro : Rencontré aussi sous la forme De Andrade. Paes peut aussi être l'équivalent galicien ou portugais de Paez (voir ce nom). Les recettes portugaises sont faites avec ingrédients simples qui donnent une saveur unique aux plats. Malgré les invasions, l'organisation ecclésiastique s'est maintenu : les Suèves l'adoptaient encore au Ve siècle. Camoin : Le nom est surtout porté en Martinique. Geneanet, une entreprise pas comme les autres ! En portugais salgueiro = saule, ce qui donne d'ailleurs le nom de famille Salgueiro. Il devrait avoirt été donné soit à des esclaves affranchis, soit à des enfants trouvés. Autre hypothèse : originaire de la ville de Bourges. A noter aussi l'espagnol et le, C'est l'équivalent néerlandais de l'allemand Paasch, nom de baptême médiéval lié à la fête de Pâques (on peut aussi le considérer comme un, Désigne celui qui est originaire d'Insúa, nom de nombreuses localités en Galice. En portugais, le mot peut aussi signifier poussin. Entre 740 et 868, la région au nord du Douro (fleuve se localisant au nord de la péninsule ibérique et s'abouchant dans l'océan Atlantique) fut reconquise par les chrétiens hispano-gothiques, où ils établirent leurs royaumes. Nom de famille portugais désignant celui qui est originaire de Gouveia, nom de localité très fréquent au Portugal. Castro : Nom portugais. ou de me leixardes morrer. Le premier conjugueur portugais gratuit sur internet. En 1143, l'indépendance du Royaume de Portugal fut reconnue officiellement par le Royaume de León, dans lequel le Royaume de Galice avait déjà été incorporé. Dos Santos, De los Santos : Matos : En effet, devant le peu d’empressement des Portugais à aller s’implanter sur ces terres hostiles, le roi programma le départ sous la contrainte des exclus du royaume, c’est-à-dire les détenus condamnés à mort – la sentence étant alors commuée en déportation –, les nouveaux chrétiens (juifs convertis) et même certains enfants des marranes, issus de la commun… Gonzalez, Gonzalès : Nom surtout catalan (existe aussi en portugais), rencontré dans le reste de l'Espagne sous la forme Quintas. Mendonça : Régions . Communes les plus présentes pour le patronyme "PORTUGAIS" sur cette période : Découvrez ci-dessous les arbres généalogiques des utilisateurs de Geneanet qui contiennent le nom de famille "PORTUGAIS". Le nom est également porté en Galice. Nom portugais désignant celui qui est originaire d'une localité appelée Sequeira, toponyme évoquant une terre inculte, desséchée (latin siccaria, de siccus = sec). Nom de famille portugais, diminutif de Couto, toponyme fréquent qui a désigné un bois ou un pâturage interdit, réservé au seigneur. Acosta : Patronyme espagnol ou portugais. Du fait de la division territoriale et politique, le galaïco-portugais perdit son unité. Veloso : Catalan ou castillan, également galicien ou portugais, le nom est très répandu dans la péninsule Ibérique. Pinter : Elle rend à l’histoire des juifs portugais ses contours, qui dépassent donc les grilles religieuses ou géographiques classiques : par la force du baptême collectif de 1497, l’histoire judéo-portugaise va au-delà de l’histoire du judaïsme stricto sensu, de même qu’elle a outrepassé les frontières de sa patrie d’origine. Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit Sobral (= plantation de chênes-liège, latin suber > portugais sobro). On lui suppose parfois une origine portugaise (un texte historique fait mention d'un Camoin portugais au XVe siècle, et il s'agirait alors d'une variante de Camoens). C'est ce dernier sens qui retient mon attention, car il s'agit apparemment d'un terme méridional, dont la forme la plus courante était caorsin (étymologie : sans doute la ville de Cahors, ou encore Caorsa en Italie). Da Silveira : Nom de personne portugais correspondant à l'espagnol Flores (voir ce nom). Le nom désigne en portugais le fils de ce lui qui s'appelle Antun, autrement dit Antoine (suffixe -es). Nom portugais ou galicien. Il peut être catalan, galicien, Nom castillan à relier au latin salicaria (plantation de saules). Dérivé de pato (= canard) il semble désigner un personnage lourdaud. Nous avons listé ces prénoms d'origine portugaise afin de vous aider à trouver un prénom de votre culture pour le bébé - un prénom portugais peut être une bonne idée! Il devrait s'agir d'un toponyme (nom de lieu), éventuellement d'un surnom métonymique pour celui qui ramasse le varech. Frois : En Galice, les écrits administratifs en galaïco-portugais remonte à 1231[25]. Geneanet respecte les généalogistes : nous nous engageons à ne faire aucun usage commercial des données librement partagées par les membres (arbres, photos, actes, relevés...). Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit appelé Nogueira (= plantation de noyers). Les équivalents castillans sont Peñalba et Peñalva. Si la première moitié du mot ne pose guère de problèmes (gund = combat), la seconde est plus embêtante (sans doute alb = elfe). Il désigne au départ une terre cultivée. Pourrait correspondre à un anthroponyme germanique, Gaudila. De Faria : Sans doute l'équivalent du français Bourgeois : c'est du moins une certitude si le nom est catalan, ce qui est rare (variantes Burgès, Burguès). Surnom donné en principe à un enfant adopté (participe passé de criar = élever). Pires, Pirès : En Italie, il a eu à la Renaissance celui de "mercenaire" (souvent au service d'une grande famille). Viana : por Deus, tende por razão, Patronyme portugais formé avec le suffixe -es (marquant la filiation) sur le nom de personne médiéval Guede, Gueda, sans doute d'origine germanique et qui pourrait correspondre à Guy (cf. Il commence à rapper dès l'âge de 12 ans . Quoi qu'il en soit, le sens le plus souvent rencontré, notamment en Roussillon, est celui de terre cultivée située à proximité des maisons du manse, et par la suite de la ville ou du village fortifiés. Son sens est incertain : il peut évoquer le riz ou les branchages (allemand Reis), mais aussi la rose (yiddish reyz), ou encore être une variante de Ries, Riese (= géant). traduction origine dans le dictionnaire Francais - Portugais de Reverso, voir aussi 'à l'origine',d'origine',originaire',original', conjugaison, expressions idiomatiques Savio : Equivalent portugais ou espagnol du prénom Fructueux, le nom est assez rare comme nom de famille. Des écrits témoignent de l'existence de langues paléo-hispaniques. Nom italien, parfois portugais. Le nom désigne, sauf exception toujours possible, celui qui habitait près de la porte de la ville (autrefois fortifiée) ou qui était originaire d'une localité appelée (la) Porta. En 1990, l'Accord orthographique de la langue portugaise a été créé dans le but d'établir une orthographe unique ; il a été signé par les représentants de l'Angola, du Brésil, du Cap Vert, de la Guinée Bissau, du Mozambique, du Portugal et de Sao Tomé-et-Principe. Nom portugais. Nom portugais (également nom de baptême féminin) évoquant l'Immaculée Conception. Le masculin et le féminin en portugais. de vos querer de mim doer de vos querer de min doer Le sens de "courageux, vaillant" est assez tardif. Moreira : Le nom désigne en portugais les algues, le varech. Nom portugais de sens incertain. Il vient du latin quintus (= le cinquième), mais à partir de là les opinions divergent sur ce qu'a pu vouloir dire ce cinquième. Variante du nom de famille et prénom portugais Felismino, dérivé de Félix. Vieira : D'origine corse , Jul est originaire de la cité Louis-Loucheur du quartier de Saint-Jean-du-Désert de Marseille . De plus, la lettre ç (c cédille) tient son origine de l'écriture wisigothique, qui résulte de l'évolution du Z (ʒ) wisigoth[16],[17]. Apparemment le surnom d'un ivrogne. Après plusieurs siècles de cohabitation avec le latin, ces deux langues ont été absorbées [5]; cependant, le lusitain et le gallaïque laissèrent leurs traces dans un dialecte important dans l'évolution de la langue portugaise et le galicien.